COLLEUSE

 

Coller, c’est témoigner de l’histoire d’une autre, de l’histoire de beaucoup d’autres. Et souvent aussi de sa propre histoire. C’est reconnaître qu’une violence a existé, quand la juridiction ne le fait pas toujours. Et c’est parfois soigner, guérir des blessures, pour avancer. Coller c’est aussi se réapproprier l’espace public. Ne pas avoir peur la nuit dans la rue. Ne pas raser les murs, mais les recouvrir.

J'ai suivi Clotilde, une colleuse contre les violences faites aux femmes
lors de la marche du 8 mars 2020 à Paris, pour qu'elle nous raconte son histoire.

Diffusé dans l'émission "La révolution sera féministe" sur Le Média